Rues Madeleine Michelis

En stock
Délai de livraison : 2 jour(s)

Description

Le livre

Marie-Claude Durand évoque la place réservée à sa tante dans sa famille, Madeleine Michelis, après sa mort, exécutée par la Gestapo. Un livre intime et sensible qui dépeint un parcours qui pourrait être initiatique et qui jette un jour nouveau sur les relations familiales, avec leurs non-dits, leurs secrets et leur enfermement.


Professeur de Lettres au Havre, à Paris puis à Amiens, elle y fut arrêtée par la Gestapo, mourut à Paris puis fut élevée au rang des Justes parmi les Nations en 1997


Marie-Claude Durand livre un témoignage poignant et subtil qui s’attaque au silence familial devant la figure de sa tante, Madeleine Michelis.


En nommant les objets, les lieux où sa tante a vécu, en essayant de reconstituer le puzzle de leur vie à toutes les deux, elle cherche à faire surgir une personne dynamique, inspirante, qui ouvre l’avenir.


L’ancien lycée de jeunes filles d’Amiens porte en son hommage le nom de Madeleine Michelis.


L'auteur

Petite enfance au Sénégal, jeunesse dans la région de Fontainebleau, au Québec à 20 ans, Marie-Claude Durand s’est installée en Normandie depuis le début des années deux mille.


Par l’écriture, Marie-Claude Durand s’est intéressée à plusieurs livres qui traitent exactement du même sujet : « Nous, les passeurs » de Marie Barraud, et « La part du fils » de Jean-Luc Coatalem. Leurs livres, à la fois, récits et romans, expriment la même sensation de vide que moi devant le silence familial, le même désir de redonner sa dimension humaine au personnage, et d’apaiser les vivants en « guérissant » les morts.